Woodenwidget

images à cliquer

samedi 4 août 2018

Gina de Ladeuze

Quelques maisons de briques et certaines aussi de broc, une église grande pour un si petit village et plus agréable à l’intérieur qu’à l’extérieur, – et fraîche ! deux chevaux qui paissent, trois vaches Bleu blanc belge qui broutent, un canal endormi, une écluse suivie d’un pont-levis, un pécheur éventuel, un héron, deux mouettes, quelques pigeons et des canards plongeurs, on pourrait résumer Ladeuze à cette énumération prévertienne. Mais c’est oublier Gina.
Gina dans son royaume.
Gina est aujourd’hui une vieille dame de 82 ans (ou plus, mais qui oserait demander ?) qui tient depuis toujours le café du village. Et pour ne rien oublier, bien qu’elle ait encore toute sa tête, elle a placé tous ses souvenirs au mur. Son café est un capharnaum d’objets, de photos, d’articles de pêche et de journaux, d’instruments agraires et de je ne sais quoi qui éparpille le regard. À ses pieds, son chien rendu borgne par une piqure de tique.
         J’ai toujours travaillé ici, dit-elle. Je ne suis allée nulle part. Même pas à la mer ? Non, ça ne m’intéresse pas. Mais vous pouvez vous faire remplacer et aller voir à quoi ressemble la plage et la mer, non ? Peut-être, mais je n’en ai pas envie. Je tiens mon café, ça me suffit. 



N’allez pas penser que Gina a l’esprit étroit, méfiant, sclérosé de ces gens « qui sont nés quelque part ». Pas du tout. Elle vous accueille en souriant et papote comme tout un chacun. Elle demande des nouvelles des habitants du village, vous propose une connection internet, suis des courses de chevaux à la télé, et si elle est un peu voûtée lorsqu’elle se lève et s’avance de guingois, elle connaît sans hésiter le prix des consommations.

Panoramique de "Chez Gina".

        Le reste de la journée se passe à suivre l'ombre tournante plus ou moins fraîche des catalpas aux larges feuilles, à espérer que demain il fera moins chaud qu'aujourd'hui et d'apprendre qu'en Dordogne il fait 6 à 7° de plus. On n'en a pas moins chaud pour autant mais on se dit qu'on n'est pas monté si haut pour rien !

Aucun commentaire: